W - Office national des anciens combattants et victimes de guerre (Tours, Indre-et-Loire), 1875-2007

Déplier tous les niveaux

Date

1875-2007

Localisation physique

AD37 - site de Chambray-lès-Tours

Origine

France. Office national des anciens combattants et victimes de guerre (ONACVG)

Biographie ou Histoire

L'ONAC résulte de la fusion de plusieurs organismes créés au cours du XXe siècle pour répondre aux besoins nés des conflits mondiaux.

Le premier Office est créé par arrêté ministériel du 2 mars 1916. La loi du 27 juillet 1917 crée l'Office des pupilles de la Nation, celle du 19 décembre 1926 donne jour à l'Office national du combattant. Leur fusion aboutit à la création de l'Office national des mutilés, combattants, victimes de la guerre et pupilles de la Nation.

Ce n'est qu'en 1946 que l'établissement se voit attribuer la gestion des services sociaux du ministère de la Défense, devenant désormais l'Office national des anciens combattants et victimes de guerre.

Bibliographie

Office national des anciens combattants, L'ONAC, passeur de mémoire, La Documentation française, Pais, 2006.

Origine

Indre-et-Loire. Service départemental des anciens combattants et victimes de guerre

Biographie ou Histoire

Les services départementaux de l'ONAC sont chargés de plusieurs missions : le droit de reconnaissance, le droit de réparation, le droit à la solidarité. Ils agissent en partenariat avec les associations de citoyenneté combattante et les associations collectrices, pour la collecte du Bleuet de France, par exemple.

Présentation du contenu

Tous les hommes nés entre 1912 et 1925 ont fait l'objet d'un recensement. Ceux nés à partir de 1919 représentaient le potentiel des travailleurs soumis au S.T.O. En 1943 la réglementation s'est durcie du fait du nombre trop important de jeunes gens reconnus physiquement inaptes pour le départ en Allemagne. Tous les hommes furent obligés de repasser une visite médicale conformément à une note préfectorale du 15 juin 1943. Les travailleurs étaient répartis selon leurs aptitudes physiques. Les jeunes agriculteurs et les étudiants de la classe 1940 libérés des chantiers de jeunesse en octobre 1943 durent rejoindre le S.T.O. dès le mois de février 1944. L'organisation TODT (O.T.) est créée en 1938 à l'initiative d'Hitler et devient pendant la seconde guerre mondiale un pilier du régime nazi pour l'infrastructure, la défense et la production industrielle. Cette structure voit le jour sous la direction de Fritz Todt, ingénieur des ponts et chaussées. L'O.T. est dirigée par un bureau central à Berlin subordonné à la Chancellerie et mandaté par le IIIe Reich pour passer des contrats avec les entreprises, acheter les matériaux et recruter la main d'oeuvre. l'O.T. en France crée dès l'armistice un vaste réseau de camps sur la façade atlantique pour la construction des blockhaus, des bases sous-marines, des rampes de lancement, nécessitant une main d'oeuvre importante. A côté des Français, des prisonniers de guerre soviétiques, des internés espagnols et des juifs sont forcés de travailler sur les chantiers de l'organisation. Source "Les camps de travail de l'organisation TODT en France, 1940-1944", extraits du texte de Peter Gaida présenté au Ve colloque du C.N.R.S. tenu à Dijon les 8 et 9 juin 2006 et à Besancon les 12 et 13 octobre 2006. Editions presses universitaires de Franche-Comté, 2007.

Notes

Classement alphabétique.

Joa à Kri.

Cote/Cotes extrêmes

1596W38 (Cote)

Date

1944-1990