W - Ecole primaire (Bossay-sur-Claise, Indre-et-Loire), 1883-1967

Déplier tous les niveaux

Date

1883-1967

Organisme responsable de l'accès intellectuel

Archives départementales d'Indre-et-Loire

Localisation physique

AD37 - site de Chambray-lès-Tours

Origine

Ecole primaire (Bossay-sur-Claise, Indre-et-Loire)

Biographie ou Histoire

Une salle de classe existe à Bossay-sur-Claise en 1839, que la municipalité souhaite agrandir. En 1842, celle-ci fait établir des devis pour la construction d'un bâtiment d'école. En 1846, un legs permet de créer une école de filles à la double condition qu'elle sera tenue par des religieuses et que l'on gardera dans le bâtiment légué des pièces pour accueillir des indigents malades.

 

Afin d'encourager les enfants dans leur apprentissage, le conseil municipal délibère en 1857 pour la création de prix scolaires.

 

En juin 1880, la municipalité s'oppose à l'Inspection académique qui demande la création de deux écoles de hameau. L'école de filles du bourg est gratuite alors que les écoles de hameau ne le seraient peut-être pas et pourraient n'avoir que peu d'élèves. Le Conseil municipal estime en outre « que les deux écoles seraient très éloignées, et seraient vraisemblablement tenues par des jeunes gens, [loin] de toute surveillance (&) et qu'il y a lieu d'attendre pour prendre parti la loi en préparation qui créera sans doute des facilités qui manquent aujourd'hui ».

 

La situation n'évolue cependant pas et en 1887, il y a 80 élèves inscrits à l'école de garçons constituée d'une classe unique - bien qu'en réalité une cinquantaine d'entre eux seulement soient assidus. L'Inspecteur d'académie refuse alors que l'instituteur puisse inscrire de nouveaux élèves sans l'adjonction d'une nouvelle classe. Un poste d'adjoint est créé en 1889 et l'école accueille désormais 87 élèves.

 

En 1889, l'instituteur obtient, au bout de plusieurs demandes réitérées d'année en année, une amélioration de son traitement avec le soutien appuyé du député Daniel Wilson.

 

En 1890, l'Inspecteur d'académie demande l'achat pour l'école des filles d'un tableau noir et de tables « car les petites de filles ne sont assises uniquement sur des bancs et ne peuvent pas écrire ».

 

En 1892, à la suite du décès de la religieuse institutrice de l'école des filles, une institutrice laïque est nommée, ce qui remet en cause la propriété des bâtiments légués à la commune. L'année suivante, une école privée de filles créée par des religieuses de la Congrégation des Filles de la Croix s'installe dans le bâtiment légué et en 1897 la municipalité fait édifier un nouveau bâtiment pour l'école laïque de filles.

 

En 1893, on crée une seconde classe dans l'école de garçons et en 1900 un second poste d'adjoint. L'école est agrandie en 1907.

 

Dans les registres matricules de l'école des filles, on note la présence de 2 enfants réfugiées en octobre 1939, puis de 2 autres durant l'exil de juin 1940, et encore 17 entre 1941 et 1945. La façade du bâtiment est endommagée le 22 juin 1940 lors du passage des troupes allemandes.

 

En 1946, des travaux sont entrepris pour la construction d'une cuisine permettant le maintien de la cantine.

 

L'augmentation des effectifs impose des travaux d'agrandissements des écoles en 1958. Il y a alors deux classes à l'école de garçons et deux à l'école de filles déjà mixte, mais une cinquième classe est devenue nécessaire, l'effectif total étant de 177 élèves. La municipalité projette l'agrandissement de l'école des filles avec de 2 classes avec 2 logements, une cantine pour 180 élèves, une cuisine et un préau. Les plans du nouveau bâtiment sont établis par le cabinet d'architectes Coutier de Loches.

 

En 2018, l'école primaire de Bossay-sur-Claise accueille 40 élèves répartis en 2 classes.

Modalités d'entrées

Les registres matricules de 1883-1940 pour l'école des garçons, et de 1885-1932 pour l'école des filles étaient antérieurement cotés T988.

Les autres documents pris en charge dans l'école le 6 novembre 2018

Documents en relation

Aux Archives départementales :

- T 1209 (cote provisoire, écoles primaires, classement par commune)                          

- Edep028/M10-14, R2-7

(Edep028/R2, liste des enfants gratuitement, extrait registre d'appel)

- 2O/028/30-32 (cotes provisoires, Fonds de la préfecture, Service de l'administration communale)

- 301W222 (Fonds des services déconcentrés de l'État chargés de la Reconstruction, Répartition des dommages de guerre, Bâtiments des collectivités publiques sinistrés)

- 77W227 (Fonds de la préfecture, contrôle de légalité)

- 128W52 (Fonds du patrimoine immobilier départemental, bâtiments de l'enseignement)

Ecole de garçons.

Cote/Cotes extrêmes

2676W2 (Cote)

Date

1883-1967

Histoire de la conservation

Les registres de la période 1883-1940 étaient auparavant cotés T988