W - Ecole primaire (Neuilly-le-Brignon, Indre-et-Loire), 1942-1962

Déplier tous les niveaux

Date

1942-1962

Localisation physique

AD37 - site de Chambray-lès-Tours

Origine

Ecole primaire (Neuilly-le-Brignon, Indre-et-Loire)

Biographie ou Histoire

Les archives communales de Neuilly-le-Brignon mentionnent la présence d'une école dès la Première République et jusqu'en 1804.

Ce volontarisme précoce dans la création d'un établissement scolaire public, ne persiste pas dans les municipalités qui se succèdent au XIXème siècle.

C'est ainsi que pendant près de deux ans, le Conseil municipal refuse de voter les crédits nécessaires à l'application de la loi Guizot de 1833 sur l'enseignement primaire.

En 1868, une école est édifiée. En 1876, le Conseil municipal accepte le dédoublement de la classe pour créer la mixité dans l'école, à la condition que vienne s'y installer un couple d'instituteurs. La commune n'aurait pas eu les moyens de fournir deux logements. La salle de classe est séparée en deux par une cloison.

Dès 1892, l'inspecteur d'académie demande au préfet d'intervenir auprès de la municipalité pour agrandir l'école, car les locaux sont trop exigus. Compte tenu de sa population, 690 habitants, la commune est tenue en principe de construire une école spéciale de filles.

En 1936, la scolarisation obligatoire des adolescents jusqu'à 14 ans oblige, par manque de place, de renoncer à inscrire les enfants de 6 ans. Un projet d'agrandissement est adopté, mais il faut attendre 1948 pour qu'il soit réalisé. Il figure alors en tête des projets de construction dans le département, « l'aggravation de l'état de santé des élèves pouvant être imputée en partie à l'étroitesse des bâtiments scolaires actuels ».

Malgré l'exigiuïté des locaux, 8 enfants réfugiés du département du Gard (notamment de la commune d'Aimarges) sont accueillis à partir de mars 1944.

Dix ans plus tard, 74 élèves sont scolarisés, dont 19 ont moins de 6 ans.

L'école a fermé en 2012 lors de la création du regroupement pédagogique intercommunal (RPI) avec les écoles de La Ferrière-Larçon, La Celle-Guenand, Paulmy, Le Petit-Pressigny et Le Grand-Pressigny. Tous les élèves sont désormais scolarisés dans cette dernière commune.

Les archives formant ce versement ont été recueillies lors de l'inspection de l'école primaire du Grand-Pressigny, le 18 novembre 2013.

Documents en relation

Sources complémentaires aux Archives départementales :

- T 1213 (cote provisoire, écoles primaires, classement par commune)

- Edep168/R1-R4 (Fonds de la commune, écoles communales)

- 2O/168/5-6 (cotes provisoires, Fonds de la préfecture, Service de l'administration communale)

- 128W146 (Fonds du patrimoine immobilier départemental, bâtiment de l'enseignement)

- 150W9 (Fonds des services déconcentrés de l'Etat chargés de l'éducation, archives des services chargés de la santé scolaire)

Registres matricules (1 cahier).

Cote/Cotes extrêmes

2301W1 (Cote)

Date

1944-1962