W - Ecole élémentaire (Verneuil-sur-Indre, Indre-et-Loire), 1973-2012

Déplier tous les niveaux

Date

1973-2012

Localisation physique

AD37 - site de Chambray-lès-Tours

Origine

Ecole élémentaire (Verneuil-sur-Indre, Indre-et-Loire)

Biographie ou Histoire

Pour répondre à l'obligation faite aux communes par la loi Guizot de 1833 d'entretenir une école, le Conseil municipal de Verneuil s'associe à la commune de Bridoré.

L'année suivante, l'école à une classe est installée dans un bâtiment loué, et en 1843, la municipalité fait l'acquisition d'un immeuble.

Pour le choix de l'enseignant, le recteur d'académie aurait préféré un homme : « il serait mieux qu'un instituteur dirigeât l'école dont il s'agit mais comme il n'y a pas en ce moment d'instituteur disponible, il convient de confier l'école à une institutrice, afin que les enfants ne soient pas privés d'instruction ».

En février 1870, le Conseil municipal délibère pour la création d'une école de filles en application de loi Duruy de 1867. Dans un premier temps, les élus indiquent leur volonté de confier l'école « à une association religieuse, considérant les services qu'elle peut rendre aux malades dans certains cas, attendu que cette commune est privée de personnel médical ». Mais l'année suivante le Conseil délibère finalement pour le recrutement d'une institutrice laïque.

L'augmentation du nombre d'enfants scolarisés incite la municipalité de Bridoré à installer sa propre école sur son territoire communal en 1870 et à se séparer de Verneuil.

En 1877, les garçons de Verneuil sont scolarisés dans de nouveaux bâtiments.

Hormis des travaux réguliers, les écoles vont peu évoluer durant les 80 années suivant.

En 1953, les deux classes accueillent plus de 70 élèves.

En 1957, une nouvelle classe mixte pour les cours préparatoires est aménagée dans l'école des filles. Un bâtiment « projet-type + logement » est réalisé par l'architecte tourangeau Lhéritier de Chézelles. A cette époque les deux écoles sont devenues trop exiguës (plus de cent enfants) et une partie des élèves est scolarisée à Saint-Flovier.

En 2015, l'école est composée de 2 classes avec 42 élèves. Elle est en RPI (regroupement pédagogique intercommunal) avec Betz-le-Château et Saint-Senoch.

Documents en relation

Sources complémentaires aux Archives départementales :

- T 1174 (cote provisoire, écoles primaires, classement par commune)

- Edep269/M1 (Fonds de la commune, bâtiments communaux)

- 128W235, 1007W225 (Fonds du patrimoine immobilier départemental, bâtiments de l'enseignement)

- 2315 W (Fonds de l'école maternelle de Saint-Senoch)

Conseil d'école : procès-verbaux des séances.

Cote/Cotes extrêmes

2319W2 (Cote)

Date

2005-2012