W - Ecole primaire de Beaumont-la-Ronce (Indre-et-Loire), 1918-2007

Déplier tous les niveaux

Date

1918-2007

Localisation physique

AD37 - site de Chambray-lès-Tours

Origine

Ecole primaire (Beaumont-la-Ronce, Indre-et-Loire)

Biographie ou Histoire

En 1833, le Conseil municipal refuse l'application de la loi Guizot sur l'enseignement : les ressources financières de la commune ne permettent pas d'installer une école. Le préfet se montre probablement convaincant car en 1840, la municipalité achète un bâtiment pour installer une école mutuelle. Une école de filles existe en 1847. Elle est tenue par une religieuse de la Congrégation de la Présentation de la Sainte Vierge. En 1865, la commune fait édifier une nouvelle école de garçons avec un pensionnat qui lui est annexé. L'établissement ne possède qu'une seule classe et en 1890 l'enseignant a 76 élèves. Un poste d'adjoint est créé.

L'école des filles reste dirigée par les religieuses de la congrégation jusqu'en 1903. Bien que le préfet ait mis en demeure la municipalité de créer une école publique de filles dès 1883, celle-ci ne sera pas mise en place avant la laïcisation de 1903. La famille du comte de Beaumont étant hostile à la loi mettant fin aux congrégations religieuses, elle refuse de vendre le bâtiment abritant l'école des filles à la commune. En 1907, la mairie prend possession d'un nouveau bâtiment pour accueillir les jeunes filles dans deux classes.

Pendant la Première Guerre mondiale, 3 filles belges réfugiées y sont scolarisées. 11 élèves de la région parisienne le sont à leur tour en octobre 1939. Pendant la débâcle de mai-juin 1940, l'école de filles accueille pendant quelques jours deux réfugiées. En mars 1941, le Conseil municipal délibère pour la construction d'une cantine, qui ne pourra être réalisée qu'en 1950.

En 2015, l'école est composée de 6 classes accueillant près de 130 élèves.

Documents en relation

Sources complémentaires aux Archives départementales :
- T 974 (cote provisoire) : écoles primaires, classement par commune
- 2Ø/21/32, 33 et 44 (cotes provisoires) : fonds de la préfecture, service de l'administration communale
- Edep021/R1 à R4 : fonds de la commune, enseignement, œuvres périscolaires
- 301W224 et 229 : fonds des services déconcentrés de l'État chargés de la Reconstruction, répartition des dommages de guerre, bâtiments des collectivités publiques sinistrés
- 953W28 : fonds du patrimoine immobilier départemental, bâtiments d'enseignement

Conseil d'école : procès-verbaux des séances.

Cote/Cotes extrêmes

2380W2 (Cote)

Date

1987-2006

Présentation du contenu

Lacunes.