W - Ecole maternelle Paul Bert (Tours, Indre-et-Loire), 1901-2010

Déplier tous les niveaux

Date

1901-2010

Localisation physique

AD37 - site de Chambray-lès-Tours

Origine

Ecole maternelle Paul Bert (Tours, Indre-et-Loire)

Biographie ou Histoire

Dès 1842, la municipalité de Tours souhaite créer une salle d'asile pour l'accueil des jeunes enfants dans le faubourg ouvrier de Saint-Symphorien.

 

C'est grâce au legs de la baronne Dejean qu'un établissement peut ouvrir au début des années 1850, administré par les sœurs de l'Immaculée conception. La ville y fait édifier un préau en 1856. En 1875, l'établissement accueille également une crèche et une école de filles.

 

La laïcisation des établissements d'enseignement oblige la commune de Tours à trouver de nouveaux locaux car le legs à la commune avait été fait à la condition de la présence de religieuses.

 

En 1883, une école communale de filles est créée dans le faubourg Saint-Symphorien puis un groupe scolaire est édifié dans des nouveaux locaux en 1896, regroupant garçons et filles et incluant la maternelle et une crèche.

 

L'établissement, auquel on a donné le nom du médecin Paul Bert, l'un des fondateurs de l'école gratuite, laïque et obligatoire, devient une école d'application de l'Ecole normale d'institutrices située à proximité, dont elle accueille régulièrement les élèves en formation. Deux ouvrages conservés avec le fonds d'archives de l'école témoignent d'ailleurs d'une pédagogie novatrice :

 

Maria Montessori, Pédagogie scientifique, la maison des enfants, préface de Paul Lapie directeur de l'enseignement primaire, Librairie Larousse Paris, [1920]
Henriette Suzanne Brés, Jeux et occupations pour les petits, Fernand Nathan, Paris, 1926

 

Le bâtiment devenu trop petit après la Première Guerre mondiale, la commune fait édifier un nouveau bâtiment pour l'école de filles en 1932.

 

En 1954, l'Inspecteur d'académie demande la construction d'une école maternelle à part entière. En effet, les 150 enfants inscrits sont accueillis dans 2 classes seulement& alors que l'établissement est une école d'application pour l'école normale d'institutrices.

 

La réception des travaux de la nouvelle école maternelle Paul Bert a lieu en 1956. Elle est située en limite de la commune de Sainte-Radegonde-en-Touraine, qui fusionnera comme la commune de Saint-Symphorien avec la ville de Tours en 1964.

 

Durant les années 1990, la direction et les parents d'élèves font face à une problématique récurrente d'ouverture / fermeture de la troisième classe.

 

En 2017, l'école accueille 78 élèves en 3 classes.

Modalités d'entrées

Document pris en vrac dans l'établissement le 2 juillet 2017

Documents en relation

- 2 O / 261/121-122 : cotes provisoires, Fonds de la préfecture, Service de l'administration communale
- 128W220 : fonds du patrimoine immobilier départemental, bâtiments de l'enseignement
- 301W208 : fonds des services déconcentrés de l'État chargés de la Reconstruction, Répartition des dommages de guerre, Bâtiments des collectivités publiques sinistrés
- 1472W1-2 : versement de l'école élémentaire Paul Bert de Tours

 

Certificat d'aptitude professionnelle (CAP)

Cote/Cotes extrêmes

2575W8 (Cote)

Date

2015