79J - Fonds des architectes Joseph Lamé, Gaston Lamé, Vladimir Gasc, Jacques Barthélemy et Paul Chalumeau (1880-1980)

Déplier tous les niveaux

Cote/Cotes extrêmes

79J (Cote)

Date

1880-1980

Localisation physique

AD37 - site de Chambray-lès-Tours

Biographie ou Histoire

Joseph Lamé est né à Tours le 2 novembre 1850. En 1885, dans l'acte de naissance de son fils, il est mentionné sur le plan professionnel comme commis d'entrepreneur. D'après les documents, datant de 1915 à 1920, conservés dans ce fonds, il exerça comme architecte-expert, 17 place Nicolas Frumeaud, à Tours. Il décède à Tours, le 31 janvier 1925.

Gaston Lamé, son fils, est né à Tours le 17 décembre 1885. Il succéda à son père Joseph Lamé comme architecte dans les années 1920. Il est mentionné comme architecte DPLG, installé à Tours, d'abord au 85 boulevard Béranger, puis de 1926 à 1936 au 16 rue du Docteur Giraudet. Il semble avoir cessé ses activités professionnelles après la guerre en 1945. Il décède à Antibes (Alpes-Maritimes), où il avait dû se retirer, le 22 juin 1967.

Vladimir Gasc est né le 26 avril 1883 à Tiflis (aujourd'hui Tbilissi) en Géorgie où son père était agent consulaire ; il y suivit d'excellentes études jusqu'au secondaire. A 18 ans, c'est à Marseille qu'il suivit les cours des Beaux-Arts. Il fut ensuite reçu à l'Ecole nationale supérieure des Beaux-Arts de Paris et fut étudiant à l'atelier Daumet et Jaussely, où il obtint plusieurs médailles, son diplôme d'architecte en 1913 et un grand concours international en 1924 : celui de la banque de Lituanie, à Kaunas, en Lituanie. Chef d'agence d'architecture dans un cabinet parisien, il s'installa en 1930, peu de temps après son mariage, à Tours où il travailla en association avec l'architecte Gaston Lamé, rue du Docteur Giraudet jusqu'en 1936, puis seul au 34 bis boulevard Thiers, de 1939 à 1950, pour terminer de nouveau en association, jusqu'en 1955, avec les architectes Jacques Barthélemy et Paul Chalumeau.

Jacques Barthélemy est né le 12 juin 1921 à Ixelle en Belgique. Il fit ses études d'architecte de 1939 à 1946 dans l'atelier des architectes Pontremoli et Leconte ; en parallèle, il suivit de 1943 à 1946 des cours à l'Institut d'urbanisme de l'Université de Paris. Ayant reçu la diplôme d'architecte en 1948, il s'installa à Tours, où il travailla en association avec l'architecte Paul Chalumeau des années 1950 aux années 1970. Jacques Barthélemy est décédé en 2002 à La Trinité-sur-Mer (Morbihan).

Modalités d'entrées

En raison du volume très important du fonds du cabinet Barthélemy-Chalumeau, il a été décidé en 1994 de procéder à une sélection sur les opérations de construction collective, guidée par l'intérêt que leur portait Jacques Barthélemy, et qui a abouti à la conservation d'environ trois opérations sur cinq. Les autres types d'opérations ont été conservés en totalité. Le fonds est principalement composé de dossiers de clients. Cependant, divers documents qui ne sont pas liés à la stricte production du cabinet complète le fonds : correspondance, dossiers liés à l'activité au sein de l'Ordre des Architectes ou du Syndicat des Architectes, dossiers de travail.

Présentation du contenu

Sans doute sensibilisé par son aïeul, Charles de Grandmaison, archiviste du département d'Indre-et-Loire, l'architecte Jacques Barthélemy a donné en 1994 les archives du Cabinet Barthélemy-Chalumeau, son associé Paul Chalumeau étant décédé. Ils avaient également conservé les dossiers de leurs prédécesseurs, Gaston Lamé et Vladimir Gasc.

Jacques Barthélemy a exercé ses fonctions de 1950 à 1985, et s'est beaucoup investi dans la reconstruction de Tours. Il est à l'origine d'une première européenne en 1966 avec la construction de la charpente du hall des expositions de Tours, pour la portée des arcs en lamellé-collé. Il a également réalisé de nouvelles églises et des immeubles collectifs.

Il s'est particulièrement engagé au sein de sa profession : auprès de l'Ordre des Architectes comme membre, puis comme secrétaire et enfin comme Président en 1982 ; et auprès du Syndicat des Architectes de Touraine, dont il fut également Président.

Documents en relation

Sources complémentaires

Archives départementales d'Indre-et-Loire

Série Fi   Documents figurés entrés par voie extraordinaire

                5 Fi  Fonds photographique Robert et André Arsicaud : de nombreux édifices construits par les cabinets Lamé-Gasc et Barthélemy Chalumeau sont représentés dans ce fonds.

               6 Fi  Fonds photographique des Archives départementales : clichés illustrant notamment la construction et l'inauguration des Archives départementales au 6 rue des Ursulines à Tours (1958).

Sous-série 10 M  Travail et main d'œuvre

10 M 71 - 72  Société syndicale des Architectes de Touraine (enregistrée en Préfecture sous le n°88) : inscription et dossier contenant les statuts. 1927

10 M 85  Société syndicale des Architectes d'Indre-et-Loire (à nouveau enregistrée en Préfecture, sous le n°57) : dossier. 1927-1995

Série W  Archives contemporaines. Préfecture, 3e Direction, 2e Bureau

1357 W 38  Syndicat des Architectes d'Indre-et-Loire (enregistré sous le n°151). Inscription de déclaration syndicale : statuts, correspondance.
Ce syndicat a été dissous et a fusionné avec la Société syndicale des Architectes d'Indre-et-Loire en 1959. 1951-1959

La plupart des édifices construits par les cabinets Lamé-Gasc et Barthélemy-Chalumeau, qu'ils soient publics ou privés, sont documentés dans les fonds publics par le biais du contrôle administratif sur la construction et la démolition (urbanisme).
Certains édifices, comme le bâtiment administratif des services de l'Agriculture, rue Etienne Pallu à Tours, sont également documentés dans les fonds des administrations qui s'y sont installées.

 

Bibliographie

Ouvrages conservés dans la bibliothèque du Centre des Archives contemporaines.

Loupiac (Claude) et Mergin (Christine), L'architecture moderne en France. Tome 1 : 1889-1940, Paris, Picard, 1997.  8°B 207/1

Abram (Joseph), L'architecture moderne en France. Tome 2 : Du chaos à la croissance : 1940-1966, Paris, Picard, 1999.  8°B 207/2

Monnier (Gérard), L'architecture moderne en France. Tome 3 : De la croissance à la compétition : 1967-1999, Paris, Picard, 2000. 8°B 207/3

Archives départementales d'Indre-et-Loire. Inauguration des nouvelles Archives : 6 décembre 1958, plaquette, 1958. 8°Bh 2685

Bâtir 86 : Revue technique de la Fédération nationale du bâtiment et des activités annexes, Paris, 1959.  4°B 7

Deyres (Marcel), Belles églises de Touraine, Chambray-lès-Tours, C.L.D., 1979. 8°B 35

Eleb (Monique) et Debarre (Anne), Architectures de la vie privée : maisons et mentalités,, XVIIe-XIXe siècles, Bruxelles, Archives d'architecture moderne, 1989. 8°B 167

Epron (Jean-Pierre), L'architecture et la règle, Bruxelles Liège, P. Mardaga, 1981.  8°B 178

Toulier (Bernard), Architecture et patrimoine du XXe siècle en France, Paris, Ed. du Patrimoine, 2000. 4°B 70

Watel (Laure), Jacques Barthélemy, un architecte soucieux des besoins de la société tourangelle : 1950-1985 (tome 1 et 2), mémoire de maîtrise, 2006-2007. 3 F 566

Notes

Signalons que le 17 juillet 1994, Jacques Barthélemy a fait don, séparément, d'archives familiales : manuscrits de Marie Dubois, valet de chambre de Louis XIII et de Louis XIV (cotés 1 J 1167/1-3), et documents iconographiques (cotés 68 Fi).

Joué-lès-Tours. Expertise, état des dommages et estimation. Architecte : Gaston Lamé. Pièces écrites.

Cote/Cotes extrêmes

79J29 (Cote)

Date

1921

Mots clés matières

Mots clés personnes