W - Ecole primaire (Huismes, Indre-et-Loire), 1901-2017

Déplier tous les niveaux

Date

1901-2017

Localisation physique

AD37 - site de Chambray-lès-Tours

Origine

W - Ecole primaire (Huismes, Indre-et-Loire)

Biographie ou Histoire

A la suite de l'adoption de la loi Guizot sur l'instruction primaire, le conseil municipal d'Huismes décide en 1833 de « distraire » une partie du jardin du presbytère pour y construire une école.

 

Probablement un bâtiment est-il loué le temps des travaux, qui se terminent en 1837. La municipalité a souhaité regrouper en un même lieu la mairie, un corps de garde et une école d'enseignement mutuel pouvant accueillir 80 élèves.

 

En 1836, le sous-préfet doit intervenir dans la vie municipale : le conseil de la fabrique d'Huismes exige que l'école lui verse un loyer pour que les enfants amenés aux offices par l'instituteur communal puissent utiliser les bancs et les chaises de l'église. Comme le souligne le sous-préfet, « le droit de la fabrique me paraissant incontestable, la commune sera condamnée à payer ; les bancs seront enlevés et les enfants seront sans place à l'église. Le résultat sera fâcheux...».

 

Dès 1838, une seconde école est ouverte par la commune pour les filles, qui y sont accueillies gratuitement. En 1843, l'institutrice n'est plus rétribuée par la commune.

 

Des cours pour adultes sont donnés à partir de 1867. Une petite école libre protestante accueille 6 élèves en 1879. L'école communale de garçons est à deux classes en 1881. En 1883, la municipalité acquiert un bâtiment pour y aménager une nouvelle école de filles. Elle est conçue pour 2 classes, dont l'une sera transformée en 1897 en logement de fonction pour la directrice.

L'école communale a du mal à recruter, une trentaine d'élèves seulement, alors que l'école congrégationniste a près d'une centaine d'enfants accueillis gratuitement. Pour l'Inspecteur d'académie il n'y a pas lieu d'agrandir l'école communale, d'autant que l'école des religieuses est « bien tenue ».

 

En 1902, un poste d'adjointe est créé, lié à fermeture de l'école congrégationniste. Rapidement, une nouvelle école libre est créée, où l'enseignement n'est plus assuré par une congrégation. En 1913, 40 filles sont inscrites à l'école publique contre 30 à l'école libre de filles. Le conseil municipal considère « qu'il y a lieu de favoriser l'école communale par tous les moyens possibles afin de faire cesser la division qui existe dans le pays du fait de la rivalité des deux écoles ».

 

En 1954, les vieux bâtiments de la première école sont réaménagés pour accueillir une classe et une cantine. 174 élèves (dont 28 de moins de 6 ans) sont scolarisés dans 5 classes. Il n'y a plus d'école libre dans la commune.

 

En 2017, les directions des écoles maternelle et élémentaire ont fusionné. Les élèves sont accueillis dans 7 classes.

Modalités d'entrées

Documents pris dans l'établissement en février 2018

Documents en relation

Sources complémentaires aux Archives départementales :

- T 1167 : cote provisoire, écoles primaires, classement par commune

- 2O / 261/121-122 : cotes provisoires, fonds de la préfecture, service de l'administration communale

- 128W103 : fonds du patrimoine immobilier départemental, bâtiments de l'enseignement

Ecole élémentaire, projets d'école : dossiers préparatoires, fiches-action, bilans, planning, acquisition de matériel.

Cote/Cotes extrêmes

2611W1 (Cote)

Date

1992-2010