W - Ecole primaire (Boussay, Indre-et-Loire), 1906-1973

Déplier tous les niveaux

Date

1906-1973

Organisme responsable de l'accès intellectuel

Archives départementales d'Indre-et-Loire - Archives contemporaines

Localisation physique

AD37 - site de Chambray-lès-Tours

Origine

Ecole primaire (Boussay, Indre-et-Loire)

Biographie ou Histoire

Une école existe sur la commune de Boussay en 1839, probablement dans des locaux loués à des particuliers. En 1842, la municipalité fait entreprendre la construction d'un bâtiment scolaire. Les travaux sont réceptionnés en 1846.

 

En 1866, une école libre et gratuite est ouverte pour les filles, tenue par des religieuses de la Congrégation de Saint-Martin. En 1870, l'instruction est faite par la Congrégation des sœurs de Sainte-Philomène de Salvert.

 

En 1866, les élus municipaux font l'acquisition d'une pendule pour l'école des garçons.

                                                       

L'école des garçons devenant exiguë, un agrandissement est réalisé en 1881 grâce à l'expropriation d'un voisin propriétaire d'une grange contiguë.

 

En 1882, l'Inspecteur d'académie ajourne la création d'une école communale de filles en raison de l'opposition virulente des élus de la commune.

 

La municipalité fait l'acquisition en 1883 d'une bibliothèque pour son école de garçons. 56 élèves y sont inscrits en 1886.

 

En 1903, le préfet interpelle la municipalité pour qu'elle crée une école communale de filles mais c'est le décès de la religieuse institutrice de la Congrégation des sœurs de Sainte-Philomène, en 1906, qui déclenche finalement la création de cette école. En attendant la construction d'un bâtiment, une classe provisoire est installée pour éviter que les petites filles ne soient déscolarisées. La construction d'un nouveau bâtiment avec une classe démarre l'année suivante.

 

En 1920, la fermeture de l'école communale de filles est envisagée au profit d'une école mixte à une classe. Les deux écoles publiques de Boussay ne scolarisent en effet que 18 élèves pour l'école des garçons et 6 pour l'école des filles, soit, à elles deux, « à peine l'effectif d'une seule classe ». L'inspecteur d'académie comme la municipalité y renoncent d'abord par crainte d'envoyer des enfants vers l'école privée mais en 1925 la fusion a lieu.

 

On note dans le registre matricule de 1939 que la classe accueille deux enfants réfugiés.

 

Une seconde classe est recréée en 1956, mais fermée en 1961. En 1975, l'école qui n'accueille plus que 6 élèves, est fermée.

Histoire de la conservation

Les archives de l'école étaient conservées à la mairie, où elles ont été prises en charge le 29 mai 2017 par les Archives départementales.

Documents en relation

Aux Archives départementales :

- T 1209 (cote provisoire, écoles primaires, classement par commune)

- 2O/033/28-30 (cotes provisoires, Fonds de la préfecture, Service de l'administration communale)

Etat sanitaire et des effectifs.

Cote/Cotes extrêmes

2680W2 (Cote)

Date

1950-1970