Ce portail est conçu pour être utilisé sur les navigateurs Chrome, Firefox, Safari et Edge. Pour une expérience optimale, nous vous invitons à utiliser l'un de ces navigateurs.
Bienvenue aux Archives d'Indre-et-Loire
  • Archives départementales d'Indre et Loire
    05/10/2022, 16:30
    𝐉𝐨𝐮𝐫𝐧𝐞́𝐞 𝐦𝐨𝐧𝐝𝐢𝐚𝐥𝐞 𝐝𝐞𝐬 𝐞𝐧𝐬𝐞𝐢𝐠𝐧𝐚𝐧𝐭𝐬 💼
    Cette journée mondiale a pour but de sensibiliser à l'importance et au rôle des enseignants dans le système éducatif tout en examinant la qualité du travail des formateurs dans le monde.
    Nous nous sommes plongées dans les archives de 𝐄𝐜𝐨𝐥𝐞 𝐍𝐨𝐫𝐦𝐚𝐥𝐞 𝐝𝐞 𝐋𝐨𝐜𝐡𝐞𝐬 (série T)
    #Loches

    🖼 T 1709 Ce recueil dont nous avons photographié que quelques pages était un véritable référentiel pour les futurs enseignants : il se présente sous la forme de conseils, de consignes, de cours "clé en main".

    🖼 T1719 La dernière image est la liste du trousseau qui devra être fourni pour chaque élève-maître en entrant à l'école normale de Loches en 1908 : il est notifié à la fin du document que tout devra être neuf sauf les numéros 5,6, 7 et 15 qui peuvent être en bon état ;)
    --------------------
    Créée en 1863 à Loches, l'École normale d'instituteurs est d'abord établie sur un terrain voisin de l'ancien enclos des Viantaises, qui est alors la pépinière départementale et que l'Etat afferme à l'Ecole pour servir aux cours d'agriculture et d'horticulture.

    En 1885, elle se réinstalle sur l'emplacement de l'ancien collège des Barnabites de Loches dans un bâtiment construit par l'architecte départemental Henri Prath (1847-1905). Après le départ de l'école pour Fondettes à la fin des années 1940, le bâtiment conservera sa vocation scolaire, abritant un lycée avant de revenir à la ville de Loches, qui en a fait un centre de loisirs pour les enfants et adolescents.
  • Archives départementales d'Indre et Loire
    30/09/2022, 12:03
    𝐎𝐧 𝐜𝐨𝐦𝐩𝐭𝐞 𝐬𝐮𝐫 𝐯𝐨𝐮𝐬🕵️‍♀️
    Nous cherchons à localiser cette photographie de Sylvain Knecht, qui est dans nos fonds. Cela pourrait être une rue de Tours en 1940 🧐
    Nous faisons donc appel à votre sagacité et comptons sur vos nombreux partages pour la résolution de cet endroit mystérieux❓

    FRAD037_45FI400678 Sylvain Knecht - [Tours ?] (1940)
  • Archives départementales d'Indre et Loire
    29/09/2022, 16:20
    𝐉𝐨𝐮𝐫𝐧𝐞́𝐞 𝐢𝐧𝐭𝐞𝐫𝐧𝐚𝐭𝐢𝐨𝐧𝐚𝐥𝐞 𝐝𝐞 𝐬𝐞𝐧𝐬𝐢𝐛𝐢𝐥𝐢𝐬𝐚𝐭𝐢𝐨𝐧 𝐚𝐮𝐱 𝐩𝐞𝐫𝐭𝐞𝐬 𝐞𝐭 𝐠𝐚𝐬𝐩𝐢𝐥𝐥𝐚𝐠𝐞𝐬 𝐝𝐞 𝐧𝐨𝐮𝐫𝐫𝐢𝐭𝐮𝐫𝐞.
    L'année 2022 marque la 3e année de cette journée de sensibilisation au gaspillage alimentaire.
    Ce thème était déjà au centre des préoccupations durant la période d'entre-deux-guerres où de nombreuses mesures de lutte contre la vie chère et contre le gaspillage ont été prises.
    Dans ce document, le préfet d'Indre-et-Loire prend la mesure d'interdiction de servir plus de deux plats (viande, oeufs, poisson) garnis de légumes au même client et demandent aux hôteliers-restaurateurs de restreindre les choix de plats dans leurs menus afin d'éviter les gaspillages.

    6M934 (cote provisoire).
  • Archives départementales d'Indre et Loire
    26/09/2022, 13:19
    𝗘𝗽𝗵𝗲́𝗺𝗲́𝗿𝗶𝗱𝗲 📆- Nous fêtons aujourd'hui les saints patrons des médecins, chirurgiens et pharmaciens Côme et Damien. Ces deux frères ou deux amis furent inséparables toute leur vie jusqu'au martyre pour leur foi au début du IVe siècle. On les avait surnommés les "anargyres" car ils accomplissaient de nombreuses guérisons sans se faire payer.

    C'est pour nous l'occasion de vous parler du fonds d'archives privées du 𝐝𝐨𝐜𝐭𝐞𝐮𝐫 𝐞𝐭 𝐜𝐡𝐢𝐫𝐮𝐫𝐠𝐢𝐞𝐧 𝐒𝐞́𝐛𝐚𝐬𝐭𝐢𝐞𝐧 𝐏𝐚𝐮𝐥 𝐆𝐮𝐢𝐥𝐥𝐚𝐮𝐦𝐞-𝐋𝐨𝐮𝐢𝐬 🩺💊

    177 J >>>https://archives.touraine.fr/media/51b3aecd-7617-49b3-b102-074d718cd625.pdf
    --------------------------------
    Sébastien Paul Guillaume-Louis, est un médecin et chirurgien français 👨‍🔬né le 21 janvier 1878 à Pointe-à-Pitre (Guadeloupe), et mort le 1er juillet 1957 à Tours.
    En 1902, il est interne aux hôpitaux de Paris. En 1906, il s'installe à Tours.
    Pendant la Première Guerre mondiale, il est affecté à l’hôpital militaire de Tours le 20 octobre 1914 puis au front le 16 mai 1915, il est chirurgien de l'autochir No 2. Cette ambulance est installée successivement en Artois, dans la cour d'une école communale réquisitionnée dont les bâtiments servent de salles d’hospitalisation, puis dans la Somme puis dans l’Aisne enfin dans le secteur de Verdun (Meuse). Durant cette période il fait des recherches sur la chirurgie de guerre 🦿 🩺.

    En 1919, il devient chirurgien en chef de l’hôpital général de Tours, chargé de cours d’anatomie puis professeur titulaire d’anatomie en 1924. Il est nommé directeur de l’école de médecine le 1er octobre 1928. Il est directeur de l’école de Médecine de Tours de 1928 à 1947.

    Par ailleurs, Sébastien Paul Guillaume-Louis est engagé en politique, il est militant radical, radical-socialiste puis socialiste SFIO d’Indre-et-Loire. Il est élu maire (1939-1941, 1945-1957) et conseiller général (1939-1940, 1945-1951) de Montbazon. Il est président du conseil général d'Indre-et-Loire de 1945 à 1946, puis de 1947 à 19574

    🖼 177J3 - biographie du docteur Paul Guillaume-Louis dans « Le
    Rictus », 1925, n° 3. Photographies : portraits de Paul
    Guillaume-Louis. Caricatures
  • Archives départementales d'Indre et Loire
    22/09/2022, 14:49
    𝐒𝐞𝐦𝐚𝐢𝐧𝐞 𝐝𝐞𝐬 𝐦𝐨𝐛𝐢𝐥𝐢𝐭𝐞́𝐬 - Nous avons bien dans nos fonds photographiques quelques moyens de déplacement plus durables à vous proposer ;)
    Ces numérisations appartiennent au fonds Sylvain Knecht, photographe à Tours. Elles ont été réalisées cet été mais ne sont pas encore visibles dans Collections de Touraine.

    FRAD037 _ 45Fi390955 - Sylvain, Knecht - Tours, rue Néricault Destouches (1939)
    FRAD037_45Fi412748 - Sylvain Knecht - Tours, Place Jean -Jaurès (1941)
  • Archives départementales d'Indre et Loire
    20/09/2022, 14:06
    Vous n'avez pas pu venir voir l'exposition présentée lors des Journées du patrimoine "Le réemploi, une idée qui dure depuis longtemps ?♻️
    Nous vous proposons un petit rattrapage :)
    --------------------
    📜 Dès le Moyen-Age, la réutilisation de fragments de manuscrits ou de
    documents considérés comme n’ayant plus d’intérêt est attestée pour les intégrer dans la reliure ou l’emballage d’autres documents. Les supports les plus solides, et notamment le parchemin, sont très prisés pour ce réemploi.
    Le réemploi se développe en particulier dans les bibliothèques, mais aussi dans les archives. Les fragments détachés ou incorporés dans les nouvelles reliures peuvent êtres des chartes, comptes ou registres, mais aussi des manuscrits littéraires et musicaux, qui sont mis au rebut lorsqu’ils ne répondent plus aux besoins du moment, parfois peu de temps après leur rédaction.

    ☑Les moments forts de ces recyclages se situent après les débuts de l’imprimerie, avec un pic aux 17e et 18e siècles.

    📖 Deux livres de comptes ont pu être partiellement reconstitués à partir des défets de reliure aux Archives d’Indre-et-Loire.
    Le premier est un (ou plusieurs) registre des comptes de l’Argenterie du roi Louis XI pour les années 1480-1483. Ses pages ont servi à couvrir des cahiers paroissiaux de l’année 1712, dans la région de Chinon. Une partie seulement a été retrouvée, parfois très récemment.

    🖼 Couverture du registre paroissial de Parilly (Chinon), 1712 et fragments des comptes de l’Argenterie de Louis XI,
    6NUM072/44/01 et 6NUM072/44/10
Ce site utilise des cookies techniques nécessaires à son bon fonctionnement. Ils ne contiennent aucune donnée personnelle et sont exemptés de consentements (Article 82 de la loi Informatique et Libertés).
Vous pouvez consulter les conditions générales d’utilisation sur le lien ci-dessous.