W - Préfecture d'Indre-et-Loire - Services nés de la Seconde Guerre mondiale (1926-1971)

Déplier tous les niveaux

Date

1926-1971

Localisation physique

AD37 - site de Chambray-lès-Tours

Origine

Indre-et-Loire. Préfecture / Services nés de la Seconde Guerre mondiale

Biographie ou Histoire

Les services nés de la guerre sont une émanation de la loi du 11 juillet 1938 sur l'organisation de la Nation en temps de guerre. Elle met notamment en place la réquisition dont le droit exclusif est détenu par les autorités gouvernementales.

Le ministère du Ravitaillement est créé le 10 mars 1940 ; des directions régionales et départementales sont instituées. Les préfets sont compétents pour la fixation des prix. Des décrets fixent par la suite des restrictions sur la viande et imposent la fermeture des pâtisseries et l'interdiction de la vente d'alcool.

En Indre-et-Loire, le bureau des affaires militaires et de la police générale, relevant de la division de l'administration et de la police, était chargé de gérer le camp d'internement de La Lande, situé sur le territoire de la commune de Monts. Ce service fut ensuite chargé de la délivrance des certificats d'internement ; il s'est trouvé, à ce titre, destinataire des dossiers constitués par le cabinet du Préfet qu'il a mélangé aux siens.

Par ailleurs, la quatrième division de la préfecture était chargée d'édicter la réglementation dans les différents secteurs économiques ; la troisième division, quant à elle, appliquait et vérifiait la fixation des prix des matériaux énergétiques réquisitionnés (bois, charbon, tourbes, agglomérés). On ne compte pas moins de 28 bureaux ou services différents pour traiter des réquisitions, des prix, de la distribution, des transports, du logement et des produits alimentaires notamment (viande, lait, poisson, légumes secs, vin, pomme de terre). Certains furent dissous dès la fin de la guerre (service des bois), d'autres en revanche fonctionnèrent jusque dans les années 1960, comme le service des réquisitions immobilières.

Présentation du contenu

Fonds très volumineux dans lequel l'organisation, le fonctionnement et le contrôle de chacun des bureaux et services transparaissent assez bien, à travers des dossiers complets malgré les modifications d'attribution durant la guerre. L'historique de chaque bureau ou service est présenté en tête de chacun d'eux.

Bibliographie

CHIRAULT, Hervé, LEVRIER, Aude, 1939-1940 : Vie et guerre au quotidien, Sutton, 2005. [Chambray, 8°B 770]
FROGER, Jean-Pierre, WATIEZ, Jacques, Les Tourangeaux sous l'Occupation, CLD, 1997. [Chambray, 8°B 444]

Présentation du contenu

Dès 1941, une règlementation fut prise en ce qui concerne les textiles, les chaussures et les articles ménagers. Des bons d'achat furent imprimés, mais devant la pénurie et l'impossibilité de produire pour les entreprises dans ce domaine, un système de récupération de vêtements usagés fut mis en place par l'arrêté du 28 mars 1941. Le secours national était chargé de la collecte. Pour acquérir un vêtement, il fallait remettre deux fois son poids en vêtements usagés. Une véritable hiérarchie fut instituée et l'acquisition en vêtements neufs se faisait en ordre décroissant dans cette hiérarchie, par sexe et par âge. Par exemple, il convenait de fournir un manteau de femme pour obtenir une robe de fillette, et non l'inverse. Parallèlement, les "tickets" ou "cartes" ou encore "bons d'achat" se monnayaient selon la valeur de l'achat converti en points. Chaque personne des deux sexes et de tranches d'âge différentes recevait ces tickets, de couleur et de valeur différentes, compensables dans une même année, pour éviter les fraudes. Les contrôles étaient nombreux et divers, les infractions lourdement punies. Les tickets furent progressivement détruits à partir de 1947.

Cote/Cotes extrêmes

111W9-111W10 (Cote)

Présentation du contenu

Attribution : bordereaux, registres.

Notes

Classement aléatoire.

111W9

Cote/Cotes extrêmes

111W9 (Cote)

Date

1941-1948