1R - Préparation militaire et recrutement de l'armée (1800-1940)

Déplier tous les niveaux

Cote/Cotes extrêmes

1R (Cote)

Importance matérielle

71 ml

896 article

Localisation physique

AD37 - site de Tours : fonds de la préfecture (1R 1-571)

AD37 - site de Chambray-lès-Tours : registres matricules du service historique de la Défense (1R 572-976)

Origine

Bureau militaire de la préfecture
Service historique de l'armée de terre

Présentation du contenu

Les fonds de la Préfecture et du Service historique de la Défense sont complémentaires. Ensemble, ils permettent d'étudier la concscription en Indre-et-Loire depuis l'Empire jusqu'à la veille de la Seconde guerre mondiale. 

Le fonds de la Préfecture est particulièrement utile pour les deux premiers tiers du 19e siècle, à une époque où les registres matricules n'existent pas encore, même si les recherches sur la période napoléonienne sont souvent difficiles. À partir de la mise en place de des registres, le fonds de la Préfecture est encore bien utile et riche d'information puisqu'on y trouve toujours des listes cantonales des jeunes gens (qui font office de recensement des jeunes de 20 ans) mais aussi les procès-verbaux des conseils de révision. 

Pour aller plus loin, nous vous invitons à consulter les documents suivants :

Origine

Service historique des armées

Biographie ou Histoire

Organisation du recrutement - circonscriptions territoriales

Durant les 19e et 20e siècles, l'organisation du recrutement militaire a connu plusieurs modifications qui ont eu des répercussions sur l'organisation territoriale et sur la conservation des archives. Plusieurs grandes périodes se distinguent cependant.

De 1867 à 1900

L'Indre-et-Loire dépend de trois bureaux de recrutement différents (subdivisions de la 18e division militaire puis de la 9e région militaire) : Tours, Châtellerault et Le Blanc. les ressorts de ces bureaux ne correspondent qu'imparfaitement avec les circonscriptions administratives.

Bureau de Tours (les registres matricules correspondant sont conservés en Indre-et-Loire) :

  • pour l'Indre-et-Loire, les cantons de :
    • Amboise
    • Bléré
    • Bourgueil
    • Château-la-Vallière
    • Château-Renault
    • Langeais
    • Montbazon
    • Neuillé-Pont-PIerre
    • Neuvy-le-Roi
    • Tours centre
    • Tours nord
    • Tours sud
    • Vouvray
  • Pour le Maine-et-Loire, les cantons de :
    • Noyant
    • Longué
    • Saumur sud
    • Saumur nord-ouest
    • Saumur nord-est

Bureau de Châtellerault (Vienne) : il comprend, pour l'Indre-et-Loire, les cantons d'Azay-le-Rideau, Chinon, l'Île-Bouchard, Sainte-Maure-de-Touraine et Richelieu. Les registres correspondant sont conservés aux Archives départementales de la Vienne.

Bureau du Blanc (Indre) : il comprend les cantons formant l'ancien arrondissement de Loches (Loches, Ligueil, Montrésor, Preuilly-sur-Claise, La Haye-Descartes et Le Grand-Pressigny). Les registres correspondants sont conservés aux Archives départementales de l'Indre.

 

De 1901 à 1930

Durant cette période, le département d'Indre-et-Loire dépend des trois mêmes bureaux de recrutement, subidivision de la 9e région militaire.

Les registres de ces trois bureaux sont conservés aux Archives départementales d'Indre-et-Loire.

Les fiches matricules des conscrits résidant dans le département du Mainte-et-Loire et dépendant du bureau de Tours (cantons Sumur nord-est, nord-ouest et sud-est, Noyant et Longué) pour les classes 1902 à 1930 ont été restituées en 1930 au bureau de Cholet lorsque ce dernier a intégré les cantons dépendant autrefois du bureau de Tours. Ces fiches matricules sont désormais conservées aux Archives départementales du Maine-et-Loire.

 

De 1930 à 1940

La loi du 13 juillet 1927 (Journal officiel de la République française, lois et décrets du 14 juillet 1927, page 7266) sur l'organisation générale des armées prévoit, dans son article 12 (lien vers la page sur Gallica), que le tracé des subdivisions sera progressivement modifié de façon à ce qu'il coïncide avec celui des département. C'est le décret du 12 février 1930 organise cette modification en instituant 6 subdivisions (bureaux) à la 9e région militaire (Tours) dont la 1ere, siégeant à Tours, a pour ressort le département d'Indre-et-Loire (lien vers la page sur Gallica).

 

Pour aller plus loin, vous pouvez télécharger les documents suivants 

Présentation du contenu

Les registres matricules, aussi appelés "états signalétiques et des services" ou encore "feuillets nominatifs des conscrits" sont des documents produits par l'armée et sont indissociables de la conscription.

Ces registres, d'un intérêt considérable pour le biographe et le généalogiste, mentionnent les noms, prénoms, filiation et qualité du conscrit, des renseignements précis sur son physique mais aussi ses campagnes militaires, ses blessures, ses éventuelles décorations ou condamnations ainsi que ses adresses domiciliaires successives lors de son passage en position de réserviste.

Les états signalétiques et des services sont conservés aux Archives départementales du lieu de recensement. Toutefois la circonscription des subdivisions de recrutement n'a pas toujours correspondu aux limites départementales.

Pour plus de détails, vous pouvez consulter la présentation qui en est faite sur le site du Grand Mémorial : http://www.culture.fr/Genealogie/Grand-Memorial/Qu-est-ce-qu-un-registre-matricule-militaire.

Mots clés matières

Présentation du contenu

La loi du 1er février 1868 institue aussi une garde nationale mobile comme auxiliaire de l'armée active notamment pour le maintien de l'ordre intérieur. Elle se compose des jeunes gens qui n'ont pas été compris dans la conscription en raison de leur numéro de tirage au sort, de certains exemptés et de ceux qui se sont fait remplacer. Des jeunes gens libérés du service militaire peuvent également demander à en faire partie. Ils sont inscrits sur la liste du contingent de la garde nationale mobile. La durée de leur service est de cinq ans et consiste en exercices ne dépassant pas quinze jours par an. La garde nationale mobile est dissoute par la loi du 25 août 1871.

Documents en relation

Voir également la sous-série 4R

Mots clés matières

Mots clés typologiques

Classe 1868

Cote/Cotes extrêmes

1R573 (Cote)

Date

1868

Mots clés typologiques