W - Préfecture d'Indre-et-Loire - Services nés de la Seconde Guerre mondiale (1926-1971)

Déplier tous les niveaux

Date

1926-1971

Localisation physique

AD37 - site de Chambray-lès-Tours

Biographie ou Histoire

Les services nés de la guerre sont une émanation de la loi du 11 juillet 1938 sur l'organisation de la Nation en temps de guerre. Elle met notamment en place la réquisition dont le droit exclusif est détenu par les autorités gouvernementales.

Le ministère du Ravitaillement est créé le 10 mars 1940 ; des directions régionales et départementales sont instituées. Les préfets sont compétents pour la fixation des prix. Des décrets fixent par la suite des restrictions sur la viande et imposent la fermeture des pâtisseries et l'interdiction de la vente d'alcool.

En Indre-et-Loire, le bureau des affaires militaires et de la police générale, relevant de la division de l'administration et de la police, était chargé de gérer le camp d'internement de La Lande, situé sur le territoire de la commune de Monts. Ce service fut ensuite chargé de la délivrance des certificats d'internement ; il s'est trouvé, à ce titre, destinataire des dossiers constitués par le cabinet du Préfet qu'il a mélangé aux siens.

Par ailleurs, la quatrième division de la préfecture était chargée d'édicter la réglementation dans les différents secteurs économiques ; la troisième division, quant à elle, appliquait et vérifiait la fixation des prix des matériaux énergétiques réquisitionnés (bois, charbon, tourbes, agglomérés). On ne compte pas moins de 28 bureaux ou services différents pour traiter des réquisitions, des prix, de la distribution, des transports, du logement et des produits alimentaires notamment (viande, lait, poisson, légumes secs, vin, pomme de terre). Certains furent dissous dès la fin de la guerre (service des bois), d'autres en revanche fonctionnèrent jusque dans les années 1960, comme le service des réquisitions immobilières.

Présentation du contenu

Fonds très volumineux dans lequel l'organisation, le fonctionnement et le contrôle de chacun des bureaux et services transparaissent assez bien, à travers des dossiers complets malgré les modifications d'attribution durant la guerre. L'historique de chaque bureau ou service est présenté en tête de chacun d'eux.

Bibliographie

CHIRAULT, Hervé, LEVRIER, Aude, 1939-1940 : Vie et guerre au quotidien, Sutton, 2005. [Chambray, 8°B 770]
FROGER, Jean-Pierre, WATIEZ, Jacques, Les Tourangeaux sous l'Occupation, CLD, 1997. [Chambray, 8°B 444]

Présentation du contenu

Les différents services du travail étaient dispersés dans la ville de Tours (l'Inspection du travail et le Commissariat général de la main-d'oeuvre et le Service des mutations et fichiers du S.T.O. 14 rue de La Grandière, les services administratifs des requis civils, rue Jules Simon, le Commissariat interministériel à la main-d'oeuvre 31 rue Eupatoria, le bureau des engagements 122 rue d'Entraigues)

Cote/Cotes extrêmes

121W24-121W65 (Cote)

Présentation du contenu

Listes nominatives par classe, par profession, par entreprise, listes et procès-verbaux de recherche des réfractaires, correspondance.

Notes

Classement alphabétique par commune.

Cote/Cotes extrêmes

121W52-121W65 (Cote)

Cote/Cotes extrêmes

121W54-121W56 (Cote)

121W55

Cote/Cotes extrêmes

121W55 (Cote)

Date

1942-1945